Actualités

Venez en bus !

Venez en bus ! La Maison de la Géologie et du Géoparc est desservie par le
Transport à la Demande des Transports Urbains Briançonnais
Réservation la veille avant midi au 04 79 28 28 18 ou sur www.bustub.com

Exposition Ecohabiter et Ecoconstruire autour du Monde

"Écohabiter et écoconstruire autour du monde"

présentée par l'association Des vies et des idées d'ailleurs

Récit d’un voyage de dix-huit mois à vélo sur le thème de l’écohabitat et de l’écoconstruction, à la rencontre d’hommes et de femmes qui mettent en œuvre des solutions concrètes à leur échelle, l’exposition illustre par des expériences vécues sous d’autres latitudes les grands principes de la construction écologique, en présentant des matériaux simples, disponibles et faciles à utiliser, ainsi que des façons d’habiter différentes, à travers des projets et des réalisations concrètes. Fruit des rencontres, des entretiens et des projets visités, l’exposition amène le visiteur à réfléchir, sans jugement de valeur, sur d’autres manières de faire, de vivre et d’habiter.


Installée à l'occasion de la Semaine Européenne du Développement Durable, cette exposition restera en place jusqu'au 30 juin.

 

Exposition : La Pierre et l'Homme en Briançonnais

Jusqu'au 26 mai 2018, accès libre pendant les horaires d'ouverture.

L'utilisation de la pierre au fil du temps
Les travaux des archéologues ont montré que, 3000 ans avant notre ère, les Queyrassins exploitaient le minerai de cuivre de la mine de St Véran ; 2000 ans avant notre ère, ils construisaient des enclos et des cabanes en pierre et taillaient des silex importés de carrières bien connues des Alpes de Haute Provence.
Jusqu'aux années 1950, les pierres du Briançonnais étaient largement utilisées dans la construction, notamment pour la fabrication de la chaux et du plâtre.
Aujourd'hui, l'exploitation de la pierre se limite à la production de granulats dans des gravières et des carrières, ou à la réalisation de sculptures taillées dans le marbre de Guillestre. La réparation des forts militaires se fait avec des pierres importées.

Exposition : les canaux d'arrosage du Briançonnais

Exposition canaux

Hiver 2017-2018 - La SGMB (Société Géologique et Minière du Briançonnais) présente son exposition sur les canaux d'arrosage du Briançonnais dans l'espace partenaires du musée de la maison de la Géologie.

La SGMB s'intéresse aux canaux du Briançonnais depuis les années 1990. Depuis cette date, elle n'a cessé d'en faire l'inventaire, de les photographier et de les mettre en valeur par toute une série d'initiatives dont cette exposition, des vidéos et un livre disponible dans l'espace boutique de la maison de la géologie.

Principaux panneaux de l'exposition : carte illustrée des canaux du Briançonnais, pourquoi tant de canaux, histoire des canaux du Briançonnais, une irrigation "écologique", problèmes de cuvettes, prises, vannes et étanches, mauvaises rencontres, la gestion des canaux, les corvées de printemps, l'avenir des canaux.

Plus d'infos sur la page "canaux" du site de la SGMB.

En complément, possibilité de consulter sur place, le mémoire de Master Formations Métiers de la Montagne (Gap) "Évolution des canaux d'irrigation du Grand Briançonnais" de Florian Cibiel et le document "Les canaux du Briançonnais et les nappes phréatiques" de Raymond Lestournelle et Matthieu Pages (alors en 4ème année de géologie à l'Institut UniLaSalle de Beauvais).

Expo temporaire Automne 2017: Islande, de Mathieu Schucht

Photographies et quelques échantillons de roches venues d'Islande…

Expo temporaire: “Peaux de Pierres”, photos de Myriam Wetzstein

Exposition Peaux de Pierres

Du 29 juin au 2 septembre 2017, la Maison de la Géologie et du Géoparc est heureuse de présenter cette belle exposition photo de pierres des Hautes-Alpes.

Professeur certifiée d’arts plastiques, Myriam Wetzstein consacre beaucoup de temps, depuis sa récente retraite, à la photographie. Imprégnée d’art abstrait depuis son enfance auprès de son père, Claude Wetzstein, sculpteur et peintre, qui prit sa retraite dans les Hautes-Alpes, elle laisse éclore ses émotions et, de trouvailles en trouvailles, révèle à la surface des pierres ou des écorces, des espaces insoupçonnables, nous faisant partager sa conviction , “impossible de faire mieux que la nature !”
“Les peintures abstraites font parfois penser à tel ou tel élément de la nature ; mes photographies, elles, font penser à des peintures ou des sculptures abstraites”.

1 2 3  >  >>